Lifestyle

Mille milliards d'amies

Mille milliards d'amies is a recent book project on which I had the pleasure of collaborating with author Marianne Desautels-Marissal. This was my first time working with publisher Les Éditions Cardinal and their amazing team: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve and Marie Guarnera. Marianne is very passionate about the subject of her book and I wish her lots ofsuccess with it. I’m also very curious to try her delicious recipes and see how they may benefit my health. Here are a few photos from the book.

J’ai eu le plaisir de collaborer sur le livre Mille milliards d'amies par Marianne Desautels-Marissal, entourée d’une équipe en or: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve et Marie Guarnera aux Éditions Cardinal. Marianne est tellement passionée pour son sujet et je suis très curieuse d’essayer ses délicieuses recettes et de voir l’impact que cela aura sur ma santé. Voici quelques photos tirées du livre.

Mille milliards amies Ariel Tarr-3.jpg
Mille milliards amies Ariel Tarr-4.jpg

Vejer de la Frontera

(version française ci-dessous)

It had been a dream of mine since our first trip to Spain in 2005 to visit a puebla blanca (white village). I have to say I pretty much fell head over heels for Vejer de la Frontera.

On the outskirts of Vejer -- a comfortable 45-minute drive on the E-5 highway from our previous stop, El Puerto de Santa María -- we caught a glimpse of the beautiful white village high upon the hill. It seemed as though the buildings were almost glistening in the sunlight. But now our car had to climb the steep drive up that hill. During our entire trip, my husband had stayed calm for most of the driving, but this drive he found particularly hair raising. 

But our GPS got us safely (and mostly sanely) to our cute apartment. We were eager to explore and also hungry for lunch! Vejer is a walled city and at every corner I turned, there was a new and more beautiful photograph. We quickly found a gorgeous restaurant, Mesón Judería, right inside the old walls of the Jewish Quarter. The restaurant boasted a beautiful terrace with views of the village. It was one of our pricier meals (around $75 CAD) on the trip but well worth it. We ordered gazpacho, fish soup, tuna tartare salad and a steak with potatoes for our son. I had heard that Vejer was becoming a foodie destination, at this first meal, I could see why.

At the restaurant we learned of Vejer’s unique Easter celebrations. On the day we arrived in Vejer -- the Saturday before Easter -- a person dressed as a bull dances around the town for the children. We missed that as we were having a late, leisurely lunch. The dancing bull is actually part of the town’s Easter Sunday tradition, called “El Toro embolao” (which means running of the bulls, with bandaged horns). Here’s a video showing the event. We were there!!

//

C’était un de mes rêves, depuis notre premier voyage en Espagne en 2005, de visiter un puebla blanca (village blanc). Je dois dire je suis tombé en amour avec Vejer de la Frontera.

Quelques kilomètres avant d’arriver à Vejer - qui est à 45 minutes d’El Puerto de Santa María sur l’autoroute E-5 - nous avons aperçu ce beau village blanc en haut de la colline, où les bâtiments semblaient briller comme des bijoux dans la lumière dorée. Mais là, on avait à gravir la pente en voiture. Durant tout notre séjour en Andalousie, mon mari est resté plutôt calme sur la route, mais il a trouvé cette montée particulièrement horrifiante.

Grâce à notre GPS nous sommes arrivés à notre mignon appartement en toute sécurité. Nous étions impatients d'explorer le village à pied et nous étions aussi affamés. Vejer est une ville fortifiée en montagne, et à chaque fois que je me tournais je voyais devant moi une photo encore plus belle à capter. Nous avons rapidement trouvé un restaurant dans le quartier juif, Mesón Judería, juste à l'intérieur des murs fortifiés. Le restaurant se vantait d'une belle terrasse avec vue sur Vejer. C’était un des repas les plus couteux de notre voyage (environ 75$ pour un repas pour 3 avec vin), mais ça a valu la peine. Nous avons commandé le gazpacho, la soupe aux poissons, la salade avec tartare de thon et un filet de bœuf avec des pommes de terre pour notre fils. J’avais entendu que Vejer était en train de devenir une destination de «foodies» et ce repas me l’a confirmé!

D’autres clients du restaurant nous ont dit que Vejer a des célébrations de Pâques assez uniques. Le samedi précédant Pâques -- notre premier jour à Vejer -- une personne habillée en taureau danse autour de la ville pour divertir les enfants. Nous avons raté cette festivité car nous étions en train de diner à ce moment là; mais la fête se poursuit le dimanche de Pâques avec la tradition de «El Toro embolao» (ce qui signifie la course du taureau, avec des cornes bandés). Voici une vidéo montrant l'évènement. Nous y étions!!

The highlights of our stay in Vejer :

1.     Our first morning in Vejer, having no groceries, we decided to have breakfast out. We found La Piccolina, a café right off Plaza de España and enjoyed a typical Spanish breakfast : café con leche, Tostada con tomate y aceite (toast with tomato and olive oil). Our only plans for the day were to watch the running of the bull, which started at noon. We sat outside and spent a good two hours at the restaurant, first chatting with a British couple who had owned a house in Vejer for 15 years and then a German couple. It felt like pure luxury to be in no rush, soaking up the town’s ambiance and sunshine. Our daughter ended up napping in her stroller and our son was happy colouring. Win, win!

//

Nos moments mémorables à Vejer:

1. Notre premier matin à Vejer, nous avons décidé d’aller déjeuner au restaurant. Nous avons trouvé le café La Piccolina, juste à côté de la Plaza de España. J’ai commandé un petit déjeuner typiquement espagnol: café con leche avec tostada con tomate y aceite (pain grillé avec tomates et huile d'olive). Nos seuls plans pour la journée étaient de regarder la course du taureau qui commençait à midi. Nous avons passé deux bonnes heures assis sur la terrasse du restaurant, d'abord à discuter avec un couple britannique qui possédait une maison à Vejer depuis 15 ans, puis ensuite avec un couple allemand. J’adore ce genre d’avant-midi où le temps avance au ralenti. Comme les Italiens disent: «farniente». Croyez-moi, cela n’arrive pas très souvent avec deux jeunes enfants, et surtout dans une ambiance enchanteur sous le beau soleil de Vejer! Notre fille a fini par faire une sieste dans sa poussette et notre fils était content de colorier dans son livre de coloriage. 

Plaza de Espan

Plaza de Espan

2.     At around 11 am on Easter Sunday, the town was coming alive. Restaurants and bars set up temporary outdoor bars and Spanish pop was blaring on speakers. Lots of Spaniards in their 20s and 30s were hanging out in the streets, dancing and drinking beer. I LOVE photographing lively events so my adrenaline was pumping and I was in full photo reportage mode! Mind you I had a baby strapped to me so I had to rein in my ambitions quite a bit. As the clock approached noon and we knew the bull was coming soon, baby and I squeezed through the fence to the safe viewing side. It was somewhat anti-climatic as we only saw people running like mad past us, but never saw the bull. It didn’t matter though as the people watching and ambiance was incredible. This has to have been one of the best days of my life. I felt so privileged to experience this unique celebration. I find traveling with children is wonderful, as our kids get to see another side of us, the parents, maybe one that’s more playful and fun loving. 

//

2. Aux alentours de 11h la ville devenait très animée. Les restaurants et bars installent en plein air des bars temporaires, et de la musique danse espagnole hurlait sur les hauts parleurs. Beaucoup d'Espagnols dans la vingtaine et trentaine trainaient dans les rues, à danser et à boire de la bière. J’AIME photographier des évènements animés; mon adrénaline pompait et j’étais en plein mode «photo reportage»! Mais j’avais quand même mon bébé dans le porte-bébé alors je devais freiner mes ambitions un peu. Je me suis promené avec bébé à photographier des musiciens, des gens qui attendaient le taureau, assis sur des toits, dans un vieux truck et sur des balcons. Lorsque l’heure s’approchait de midi, bébé et moi passons de l’autre côté de la clôture pour voir le taureau d’un lieu sécuritaire! C’était un peu anti-climatique car nous ne voyions que des gens courir comme des fous devant nous, mais nous n’avons jamais vu le taureau. Je peux dire que cela a été un des meilleurs jours de ma vie. Je me sentais tellement privilégiée de découvrir cette célébration unique. Je trouve que voyager avec des enfants est merveilleux car les enfants voient un autre côté de leurs parents, peut-être un côté plus ludique et enjoué.

Don't park here because of a running bull!

Don't park here because of a running bull!

3.     A nice American guy, who we met in his wife’s shop, told us that on Easter weekend a bunch of restaurants served free tapas when you bought an alcoholic beverage. The event is called “La ruta de tapas or the tapas route” We found a restaurant for lunch and asked for “La ruta de tapas.” They looked at us like we were crazy tourists. We had a nice lunch nonetheless, ordering off the menu, so no free food. We then walked towards our apartment and stopped at Plaza de la Paz and decided to enjoy one last beer at Caffe Bar La Placito. With our drink, they handed us a free a plate of beef stew. I don’t think this was part of the official “Ruta de tapas” (Tapas route) but it was fun anway. This seems to be the official Ruta de tapas.

//

3. Un gars sympa américain, que nous avons rencontré dans la boutique de sa femme, nous a dit que le lors du weekend de Pâques, un tas de restaurants servent des tapas gratuits lorsqu’on achète une boisson alcoolisée – c’est « La Ruta de tapas » (la route de tapas). Nous avons trouvé un restaurant pour diner et demandions au serveur « La Ruta de tapas ». Il nous a regardé comme si nous étions des touristes perdus. J’ai réalisé par la suite que j’aurais du demander s’il faisait parti de la route de tapas. Nous commandons alors du menu, comme les autres. Après le lunch, les enfants sont fatigués, alors nous marchons vers notre appartement. En passant dans la Plaza de la Paz, nous avons décidé de profiter du soleil et de prendre une dernière bière au Caffe Bar La Placito. Le serveur nous a offert une assiette de ragoût de boeuf. Je ne pense pas que cela faisait partie de l'officiel « Ruta de tapas » mais c’était amusant. Voici la liste officielle des restaurants participants à la Ruta de tapas.

4.     On our last full day in Vejer, we spent the day wandering the streets until we felt we had gone down every single little alley. We lingered in some shops and cafés, passing sights such as El Divino Salvador church and the Arco de las Monjas.

//

4. Lors de notre dernière journée complète à Vejer, nous avons passé l’avant-midi à errer dans les rues jusqu'à ce que nous sentions qu’on avait exploré chaque coin du village, passant devant des monuments impressionnants tels que l'église d’El Divino Salvador et la Arco de las Monjas. Vejer a de nombreuses charmantes boutiques et nous avons magasiné des cadeaux pour rapporter à nos familles. 

Normal 
 0 
 
 
 
 
 false 
 false 
 false 
 
 EN-US 
 JA 
 X-NONE 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
 
 
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
  
    
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
   
 
 /* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
	{mso-style-name:"Table Normal";
	mso-tstyle-rowband-size:0;
	mso-tstyle-colband-size:0;
	mso-style-noshow:yes;
	mso-style-priority:99;
	mso-style-parent:"";
	mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
	mso-para-margin:0cm;
	mso-para-margin-bottom:.0001pt;
	mso-pagination:widow-orphan;
	font-size:12.0pt;
	font-family:Cambria;
	mso-ascii-font-family:Cambria;
	mso-ascii-theme-font:minor-latin;
	mso-hansi-font-family:Cambria;
	mso-hansi-theme-font:minor-latin;}
 
   Arco de las Monjas

Arco de las Monjas

El Divino Salvador church

El Divino Salvador church

Our Vejer apartment / Notre maison à Vejer

Our Vejer apartment / Notre maison à Vejer

5. We then had lunch at a Garimba Sur restaurant in Plaza de España. The restaurant décor is quite chic and we enjoyed outdoor seating complete with a little fireplace. We ordered a few tapas: Butterfish cuts with pineapple and flying fish roe and Iberian pork chops in red Thai curry sauce. The food was beautifully presented and the flavours were delicate.

5. Le restaurant Garimba Sur dans la Plaza de España nous charme avec son décor chic et sa cheminée extérieure. Nous avons commandé quelques tapas: des morceaux de poisson butterfish avec ananas et caviar et des côtelettes de porc ibérique à la sauce curry thaï rouge. Les plats étaient vraiment soigneusement présentés avec des saveurs délicats.

6.     We decided to drive to the nearest beach, El Palmar. It was quite windy and I spent most of the time in the car since the baby was napping. Our son enjoyed running around and digging in the sand. On a nicer day this seemed like a really pleasant quiet beach. There was a brave family of four that were heading out to surf.

//

6. À la recommandation du couple britannique rencontré la veille, nous avons décidé d’aller visiter la plage la plus proche, El Palmar. C’était assez venteux et j’ai passé la plupart du temps dans la voiture puisque bébé faisait la sieste… mais notre fils a adoré courir et creuser des tunnels dans le sable.

On our last evening, I tried to capture in my mind a clear picture of the amazing views of Vejer as the sun was setting. I have such a soft spot for this village, but the time to linger was over and we headed to our next destination: Ronda!

//

Le dernier soir, on a regardé le soleil se coucher de notre terrasse et j’ai essayé de capter dans mon esprit une image de la vue imprenable sur Vejer. J’ai vraiment un faible pour ce village. Eh bien, le temps de s'attarder à Vejer était terminé; le lendemain matin nous prenions la route pour la prochaine destination: Ronda!

Córdoba, ESPAÑA

(Version française ci-dessous)

We picked up our car on our last morning in Málaga and got on the road to Córdoba. Our first misadventure was hitting the road in the rain without knowing how to turn on the wipers! You know, the type of thing you laugh at later but in the moment can be quite stressful.

Once out of Málaga, we got onto Autovía A-45, which was actually quite a relaxing drive through meandering hills, olive groves and quaint little towns. We had brought our GPS from home and purchased a Spain map for it. That definitely made things easier for us. It’s normally under a two-hour drive, though it probably took us double the time since there are lots of starts and stops traveling with two little kids. Our GPS destination was an address of an underground parking lot our VRBO (Vacation room by owner) host had given us. Since we were staying in the Old City, parking was tricky. We arrived at the address but didn’t find the parking lot so we continued on, then all of a sudden the GPS went from “You have reached your destination” to saying we were 14 minutes away. Basically we had to do a giant loop to get back since there were so many one-way streets. Once back in the narrow streets of the Historic centre, I got out of the car to ask directions to our accommodation and turns out we were right there. Many of the streets in Old Córdoba are narrow but on our street (Calle Pedro Lopez), we had to actually collapse the side view mirrors to get through! Our VRBO host accompanied my husband to the parking garage. I was so relieved to have the car parked; we would not be taking it again for four days!

Once settled, we headed to Plaza de la Corredera for a late lunch at Taberna La Corredera. The plaza dates from the 17th century and used to be a place where bullfights, horse races and even Inquisition burnings took place. It was a rainy afternoon and past lunchtime so we were pretty much alone in the Plaza. After our 5 pm lunch we marveled at the town’s architecture, and wandered down narrow streets (on foot this time, thank God!). It was time to rest our travel weary and cold selves back at our lovely accommodation. Córdoba was the only place where we stayed in someone’s house. For 30 Euros a night (around $41 CAD), we had the upper level of Marieta’s home: two bedrooms and a bathroom. We had access to her kitchen and living room on the first floor and a rooftop terrace. Marieta was the sweetest woman and it was nice to have the experience of staying with a local. While we enjoyed the privacy of having our own apartment elsewhere, this place was really a steal for the size, cleanliness and quality.

 Here are the highlights of our time in Córdoba:

1.    La Mezquita: When traveling with young kids, for sanity’s sake, one’s checklist of places to visit has to be shortened. La Mezquita though was a must. The Mosque-cathedral boasts incredible architecture and it felt like such a sacred place.

2.    Having café con leche (and a vanilla milkshake for my son) in Córdoba’s main square, Plaza de las Tendillas and then wandering the shopping streets nearby.

3.    Spending a leisurely Saturday exploring the Judería, the old Jewish quarter northeast of the Mezquita. I loved watching Spanish families enjoying time together on the weekend. We spent an hour and a half or so sitting in a plaza in the Judería drinking café con leche while my son drew in his coloring book. The plaza was filled with several restaurants and an acoustic guitarist played and sang.

4.    Having lunch on the terrace at Gastrotaberna Mascura. This was our first paella of the trip: black rice and calamari (Arroz negro con calamares). After a glass of semidulce, we found ourselves giggling at pretty much anything.

5.    Walking over the Roman bridge across the Guadalquivir River and taking on various views of the town. On the other side of the bridge is one of the town’s only playgrounds!

6.    Having lunch at the trendy La Boca. We came across this restaurant thanks to a Use-it map. We ordered “Couscous con pollo y cebolla caramelizada” (Couscous with chicken and caramelized onions) and a risotto with mushrooms and foie gras. Being thirsty from walking around all day, beer was the beverage of choice! Usually, I’m not much of a beer person but I found myself ordering a caña (small glass of beer) quite frequently with lunch. Beer is served on draft and there’s not usually a much choice as far as brands, unless you order a bottle. This restaurant was serving Alhambra Especial.

7.    Finding Calleja del Pañuelo (Alley of the Handkerchief). It’s a very narrow alley whose claim to fame is that at its narrowest point it is no wider than a handkerchief.

8.    Córdoba is a lovely town to walk through and get lost in, with its narrow meandering streets. In Córdoba, communal houses are built around interior courtyards (casa-patio). I loved peaking into the “patios’ and glimpsing at the gorgeous potted flowers and plants. The tradition of decorating one’s interior patio dates back to the days of the Romans. We were about six weeks too early for the Patio competitions (Festival of Los Patios) in which people open the gates of their patios and everyone is invited in.

9. Seeing and smelling orange blossoms blooming in orange trees all over town. I considered this aromatherapy for the Quebec winter I had endured.

10. The first of several shopping trips to Zara. My husband and I left with very little clothing so we could buy a new Spring wardrobe in Spain. Zara is sometimes more than 50% cheaper than at Zara Canada. Hello 10 Euro ($14) sweaters! 

Here’s a little video I found on Youtube that is basically the drive from Málaga to Antequerra (half-way to Córdoba). It gives a great idea of the scenery in the area. 

 Up next, seven nights in Sevilla!

// 

Après trois nuits à Málaga, nous ramassons notre voiture de location à l’aéroport. C’est une Mercedes! L’agence de voyage à Montréal nous dit qu’une Mercedes n’est pas considérée une voiture de luxe en Europe, mais tout de même! On prend la route pour Córdoba. Notre première mésaventure: il pleut sur l’autoroute et nous ne savons pas comment allumer les essuie-glaces! Ils sont à gauche du volant au lieu d’à la droite. Vous savez, le genre de chose auquel on va rire plus tard, mais qui dans le moment était très stressant. Nous avons apporté notre GPS de la maison, munie d’une carte de l’Espagne. Vive la technologie!

Une fois sorti de la ville, nous prenons l’Autovía A-45. C’est une très belle autoroute qui passe à travers les collines sinueuses, les champs d’oliviers et de petits villages pittoresques. Pour se rendre à Córdoba, c’est normalement un peu moins de deux heures de route. Comme on voyage avec deux jeunes enfants, ça nous prend le double du temps! Notre destination GPS est l’adresse d'un stationnement souterrain que notre hôte VRBO (Vacation Room By Owner) nous avait donné. Comme nous restons dans la vieille ville, le parking est un casse tête. Nous sommes arrivés à l'adresse mais ne voyons aucun stationnement. Nous continuons sur le chemin, puis tout d'un coup, le GPS est passé de «vous avez atteint votre destination» à «il vous reste 14 minutes». En fin de compte, nous avons dû faire une boucle géante pour revenir car il y a beaucoup de rues à sens unique. Une fois de retour dans les rues étroites du centre historique, je débarque de la voiture pour demander des indications à notre hébergement. Bon, on était rendu par chance sur notre rue! Beaucoup de rues dans le Vieux Córdoba sont étroites, mais sur notre rue (calle Pedro Lopez), nous avons dû fermer les rétroviseurs de côté pour y passer! Notre hôte VRBO a finalement accompagné mon mari au stationnement. J’étais tellement soulagé d'avoir la voiture garée… où elle y restera pendant quatre jours!  

Après avoir déposé nos valises, nous nous dirigeons vers la Plaza de la Corredera pour un lunch tardif au Taberna La Corredera. La Plaza  date du 17ème siècle et fut utilisée comme lieu de réunion, de fêtes, d’exécutions(!) et de marchés. C’était un après-midi pluvieux et nous étions à peu près seuls dans la Plaza. Après notre lunch de 17h, on se promène dans les rues étroites à pied (beaucoup moins stressant qu’en voiture) et nous sommes émerveillés par l'architecture de la ville. Fatigués de notre voyage en auto, nous retournons nous reposer à notre beau logement. Córdoba était le seul endroit où nous avons séjourné dans la maison de quelqu'un. Pour 30 euros par nuit (environ 41 $ CAD), nous avons le 2e étage de la maison de Marieta, donc deux chambres et une salle de bain. Nous avions accès à sa cuisine et au salon au premier étage, ainsi qu’une terrasse sur le toit. Marieta est une femme généreuse et sympathique et on a aimé avoir l'expérience de séjourner avec quelqu’un de local.

Voici les meilleurs moments de notre séjour à Córdoba:

 1. La Mezquita: La Mezquita est un must lorsqu’on visite Córdoba. La mosquée-cathédrale dispose d'une architecture incroyable et je me sentais dans un lieu très sacré.

2. Prendre un café con leche (et un lait frappé à la vanille pour mon fils) dans la Plaza de las Tendillas, puis se promener dans les rues commerçantes à proximité.

3. Passer un samedi tranquille à explorer la Judería, le vieux quartier juif au nord-est de la Mezquita. J’ai aimé regarder les familles espagnoles passer du temps en famille le week-end. N’est-ce pas fascinant d’observer les similarités et différences entre les cultures? Nous avons passé une heure et demie à prendre notre café con leche (oui, un autre!) pendant que mon fils dessinait dans son livre à colorer. Dans la plaza se retrouvaient plusieurs restaurants, et des musiciens qui s’installaient un après l’autre, pour chanter et jouer la guitare acoustique.

4. Manger sur la terrasse du Gastrotaberna Mascura: c’était notre première paella au riz noir et calamars (arroz negro con calamares). Après un verre de semidulce, nous rions pour tout et rien!

5. Marcher sur le «Roman bridge» à travers le fleuve Guadalquivir et admirer la ville sous différents angles. Aussi à noter que de l'autre côté du pont est l'un des seuls parcs pour enfants en ville.

6. Nous sommes tombés sur le restaurant La Boca grâce à une carte Use-it. Nous avons commandé le «Couscous con pollo y cebolla caramelizada» (Couscous au poulet et oignons caramélisés) et un risotto aux champignons et au foie gras. Après plusieurs heures à nous promener dans la ville, nous avons très soif alors la bière était la boisson de choix! Habituellement, je ne suis pas une buveuse de bière, mais je me suis retrouvée à commander fréquemment un caña (petit verre de bière) avec le repas de midi. La bière est servie en fût et il n'y a généralement pas plus qu’un choix, à moins de commander une bouteille. Ici on servait du Alhambra Especial.

7. Se perdre et enfin se retrouver dans la Calleja del Pañuelo (allée du mouchoir). C’est une ruelle très étroite qui, à son point le plus étroit, n’est pas plus large qu'un mouchoir.

8. À Córdoba, les maisons communales sont construites autour de cours intérieures (casa-patio). J’ai adoré regarder à travers les clôtures des «patios» et voir les fleurs et plantes magnifiques en pot. La tradition de décorer son patio intérieur remonte à l'époque des Romains. Nous étions environ six semaines trop tôt pour voir les compétitions des Patios (Festival de Los Patios) dans lequel les gens ouvrent  au public les portes de leurs patios.

9. Voir et sentir les orangers en fleur! C’est une vraie thérapie lorsqu’on fuit l’hiver québécois.

10. Magasiner chez Zara. On a décider d’arriver avec des valises presque vides pour refaire notre garde-robe. C’est souvent presque 50% moins cher de ce qu’on paie chez Zara Canada! 

Voici une petite vidéo que j’ai trouvé sur Youtube qui montre le chemin de Málaga à Antequerra (à mi-chemin de Córdoba). Ça donne une bonne idée du paysage dans la région. 

On se revoit à Sevilla!

Plaza de la Corredera

Plaza de la Corredera

Plaza_de_la_Corredera
Small street off Plaza de la Corredera / Petite rue près de la Plaza de la Corredera

Small street off Plaza de la Corredera / Petite rue près de la Plaza de la Corredera

Old-school fashions in Plaza de las Tendillas / Des habits d'une autre époque dans un magasin dans la  Plaza de las Tendillas

Old-school fashions in Plaza de las Tendillas / Des habits d'une autre époque dans un magasin dans la Plaza de las Tendillas

Plaza de las Tendillas

Plaza de las Tendillas

Calle José  Cruz  Conde

Calle José Cruz Conde

Calle Alta de Santa Ana

Calle Alta de Santa Ana

Turron maker in la Juderia / Un homme fait du torrone dans une petite commerce de la Juderia

Turron maker in la Juderia / Un homme fait du torrone dans une petite commerce de la Juderia

Exterior of La Mezquita / Extérieur de la Mezquita

Exterior of La Mezquita / Extérieur de la Mezquita

Gastrotaberna Mascura

Gastrotaberna Mascura

Paella arroz negro con calamares

Paella arroz negro con calamares

La Mezquita

La Mezquita

LaMezquita
Another beautiful alleyway / Une autre belle ruelle

Another beautiful alleyway / Une autre belle ruelle

The tourists are out in the streets surrounding La Mezquita. Les touristes sont actifs à explorer les rues autour de La Mezquita.

The tourists are out in the streets surrounding La Mezquita. Les touristes sont actifs à explorer les rues autour de La Mezquita.

Calleja del Panuelo (Hankerchief alley)

Calleja del Panuelo (Hankerchief alley)

The Roman Bridge and views of Cordoba. Le Pont romain et une vue sur Cordoba.

The Roman Bridge and views of Cordoba. Le Pont romain et une vue sur Cordoba.

Restaurant La Boca

Restaurant La Boca

It was delicious! C'était si bon!

It was delicious! C'était si bon!

Cordoba is famous for it's potted flowers. Cordoba est connu pour des pots en fleurs décoratifs.

Cordoba is famous for it's potted flowers. Cordoba est connu pour des pots en fleurs décoratifs.

Collaboration sur le livre de recettes "Métro, Boulot, Bistro" - Collaboration on the cookbook "Métro, Boulot, Bistro"

Mercredi dernier, le lancement du livre de cuisine "Métro, Boulot, Bistro" a eu lieu. Je eu le plaisir de collaborer avec le chef Jean-François Plante et photographier 99 de ses recettes! Laissez-moi vous dire, ce n'est pas une mince affaire de préparer et photographier 99 recettes. Au cours des nombreuses semaines de travail, j’ai eu beaucoup de fun à travailler avec une équipe formidable et Jean-François a toujours gardé son sens de l'humour malgré son horaire de travail extrêmement chargé et nos longues journées de shooting. Pour garder notre énergie haute, Jean-François nous faisait savourer pleins de plats savoureux. Cela m’a inspiré d’essayer de nouvelles recettes à la maison. Je rêve encore de son orzo aux lardons aux petits pois, au beurre et à la menthe, effiloché de jambon de Parme. Le lancement m’a semblé un gros succès et je sais que Jean-François a beaucoup de fans qui sont excités à acheter son nouveau livre.

//

Last Wednesday, the cookbook “Métro, Boulot, Bistro” was launched. I had the pleasure of collaborating with chef Jean-François Plante for the photography of 99 recipes! Let me tell you, it’s no small feat to cook and photograph 99 recipes. However over the many weeks of work, it was always a pleasure to work with an amazing team and Jean-François always kept his sense of humour despite his extremely busy work schedule and our long shooting days. He kept us well-fed with tasty dishes and inspired me to try new recipes at home. I’m still dreaming of his orzo with peas and bacon in butter and mint with shredded Parma ham. The launch appeared to be a success and I know Jean François has a lot of fans excited to buy his new book. 

Photographer (recipes and cover) / Photographe (recettes et couverture) - Ariel Tarr

Photographer (prep and lifestyle) / Photographe de mosaiques - Marie des neiges Magnan

Food and accessory styling / Styliste culinaire et accessoiriste - Marie des neiges Magnan

Photo Direction / Direction Photo - Martin Lemire, Edikom

Publisher / Éditeur - Les Éditions de l’Homme

 

 

Le Must - Spécial eau / Le Must magazine - Special issue on water

Voici quelques images qui ont parues dans Le Must, présentement en kiosque. Avec les derniers jours de l'été devant nous, je trouve que les couleurs et produits frais dans les photos m'inspirent!

Photographe: Ariel Tarr (pour Edikom)

Styliste accessoiriste et culinaire: Mélanie Marchand et Marie des neiges Magnan

//

Here are a few photos that appeared in the latest issue of Le Must. The bright colours and fresh produce in the pictures inspire me as the last summer days stretch before us. 

Photographer: Ariel Tarr (Edikom)

Stylist: Mélanie Marchand and Marie des neiges Magnan

salsa
mojito
fajitas
scallops
bluberry_water_ArielTarr
bouillon_ArielTarr

Baby Olivia and family / Bébé Olivia et famille

Back in September Brian and Kristin asked me to set up a family shoot. Their daughter Olivia is at this adorable age and they wanted to capture some fun family moments. I've know Brian for over 11 years as he's a high-school friend of my husband's. Later Brian met Kristin and I saw their relationship develop so naturally and now Olivia has come to make them a family. At first when we set up the date for the shoot in November, I was a bit skeptical. Rain and grey skies don't have the charm of summer skies, autumn colours or magical snow. I proposed shooting at the Westmount greenhouse as there would be indoor and outdoor options in near proximity. The session flowed so naturally. I loved the lushness of the plants and flowers inside the greenhouse. Warm jackets and rosy cheeks create such a cozy feel as the family plays outside. 

Baby Olivia is simply adorable. In the black and white photos, she really looks like a baby from another era. I could just imagine her in an old-fashioned baby carriage. 

 ***

Au mois de septembre, Brian et Kristin m'ont demandé de céduler une séance de photos de famille afin de capturer des moments familiales amusantes. Leur fille Olivia est à cet âge adorable. Je connais Brian depuis plus de 11 ans puisque c'est un ami du secondaire de mon mari. Quelques années plus tard, Brian a rencontré Kristin et j'ai vu leur relation se développer si naturellement; l'arrivée d'Olivia en 2012 vient compléter leur famille. Lorsque nous avons cédulé la date du shooting en novembre, j’avoue que j'étais un peu sceptique. Pluie et ciel gris n'ont pas le charme de ciels d'été, couleurs d'automne ou la neige magique. J'ai proposé la prise de vue au serre de Westmount car il y aurait des options intérieures et extérieures à proximité immédiate . La session s’est déroulé si naturellement. J'ai adoré la luxuriance des plantes et des fleurs à l'intérieur de la serre. Les images de la famille qui joue à l'extérieur, vêtus de manteaux chauds et avec les joues roses, sont aussi douillet qu’un bon chocolat chaud.

Bébé Olivia est tout simplement adorable. Sur les photos noir et blanc , elle ressemble vraiment à un bébé d'une autre époque. Je peut l'imaginer habillée tout en blanc dans une vieille carrosse blanche.

family photo
babygirlflower.jpg
blondebaby.jpg
old_fashion_baby.jpg
baby_girl_hat.jpg
babygirl_with_dad.jpg
babygirl_greenhouse.jpg
toddler_girl.jpg
toddler_girl_walking.jpg
family_photo_babygirl.jpg
Christmas_baby.jpg
babygirl_swings_winter.jpg
toddler_girl_family_photos.jpg
family_photos_playing.jpg
blonde_babygirl.jpg