Lifestyle

Une année en revue / 2017 / A year in review

Une année en revue / 2017 (English version below)

2017 était une grosse année professionelle et l’année que je déménage de maison. La plupart de mes journées comprenaient plus de tâches que d'heures nécessaires à les compléter. En 2017, j'ai dit OUI et j'étais ouverte à de nouvelles expériences. Parfois, la courbe d'apprentissage était raide et parfois j'étais physiquement et mentalement épuisée, mais je continuais à y aller de l’avant. C'était une année d'autonomie, et j’ai été fière de prouver à moi-même que je pouvais subvenir aux besoins matériels de ma famille malgré certains gros défis que la vie a apporté. J'ai eu aussi la chance d'avoir des clients, des assistants, des collaborateurs et des collègues en or qui m'ont aidé à progresser dans ce voyage de fou.

Je pense déjà que 2018 commence avec une ambiance un peu plus zen. Mon intention est de ralentir un peu plus, pour profiter de cette aventure qui est la vie d’une maman photographe pigiste.

Voici quelques uns de mes projets favoris de l'année:

//

A year in review / 2017

2017 was a big professional year and also included a house move. On many days, I had more tasks than seemed humanly possible to complete. In 2017 I said YES, and was open to new experiences. Sometimes the learning curve was steep, and sometimes I was physically and mentally exhausted; but I moved forward nonetheless. It was a year of self-reliance and proving that I could support my family, despite some pretty challenging circumstances. I was also fortunate to have supportive clients, assistants, collaborators and colleagues to help me progress on this crazy journey.

I already feel 2018 has begun with a bit more of a zen vibe. My intention is to slow down just a bit more to enjoy the journey as an free-lance photographer mom.

Here are a few of my favourite projects of the year:

Le livre des pique-niques / Marie-Joanne Boucher / Parfum d’encre – Éditrice: Ann Châteauvert, Stylisme culinaire: Marie-Eve Laforte et Marie-Joanne Boucher / Editor: Ann Châteauvert, Food styling: Marie-Eve Laforte and Marie-Joanne Boucher

ArielTarr--3.jpg
ArielTarr--10.jpg
ArielTarr--16.jpg
ArielTarr--20.jpg
ArielTarr--35.jpg
ArielTarr--41.jpg
ArielTarr--70.jpg
ArielTarr--72.jpg
ArielTarr--113.jpg
ArielTarr--7.jpg

K pour Katrine / Blog / Magabook / KO Media / Videos for metro.ca – Stylisme culinaire: Katrine Paradis et Margaux Verdier Food styling Katrine Paradis and Margaux Verdier

KpourKatrine2017_ATarr--40.jpg
KpourKatrine2017_ATarr--28.jpg
KpourKatrine2017_ATarr--41.jpg
boulettes de tantine-7892.jpg
KpourKatrine2017_ATarr--44.jpg
1703_KpourKatrine_ArielTarr-115.jpg
0607_KpourKatrine-1471_V1-2.jpg

Mad Radish / fast-casual eateries in Ottawa – Creative Director: Johan Högdahl, Food Styling/Stylisme culinaire: Michelle Diamond, Assistant: Remy Savard

Lifestyle_full_meal_MadRadish_ArielTarr.jpg
Lifestyle_catering_exciting_event_MadRadish_ArielTarr.jpg
Lifestyle_group_meal_MadRadish_ArielTarr.jpg
Lifestyle_lunch_work_MadRadish_ArielTarr2.jpg
Lifestyle_mise-en-place_MadRadish_ArielTarr.jpg
Lifestyle_Youtube_ingredients_MadRadish_ArielTarr.jpg

La cuisine espagnole de Marie-Fleur / Éditions de l’Homme – Editor/Éditrice: Émilie Mongrain

Stylisme d'accessoires/Prop stylist: Autumn Wood

ArielTarr1054.JPG
ArielTarr1055.jpg
ArielTarr1060.jpg
ArielTarr1063.jpg
ArielTarr1067.JPG

HEC magazine - Art Director/Directeur artistique: Eric Soulier, Assistant Remy Savard, MUA, Marilou Bergeron

17_2302_HEC_ArielTarr-.jpg
17_2302_HEC_ArielTarr--2.jpg
HEC_25sept-150-Edit.jpg
HEC_25sept-237-Edit.jpg

Miami Look at Me exhibit / L’Archipel

Miami_4x6_ATarr-5201.jpg
Miami_4x6_ATarr-5211.jpg
Miami_4x6_ATarr-5416.jpg
Miami_4x6_ATarr-5516.jpg
Miami_4x6_ATarr-5550.jpg

Chef mom – In the Kitchen with Nadia Saputo / Éditions La Presse – Éditrice/Editor: Marie-Josée Desmarais, Direction artistique: Art Direction: Isabelle Dubuc, Food Styling: Michael Linnington

Sugar kissed cookies-3204-Edit-2.jpg
Cherry tomatoe sauce-313-Edit.jpg
Creamy tomatoe-966-Edit.jpg
Escarole-3441-Edit.jpg
Tiramisu-2028-2.jpg
Portrait-4213.jpg

 

 

Allergique et Gourmand par Dominique Seigneur / New cookbook project

Aujourd'hui sort un nouveau livre de cuisine par Dominique Seigneur, publié par Les Éditions de l'Homme. J'ai eu la chance que Dominique m'a choisi comme photographe de son livre et m'a laissé une grande liberté de bâtir une équipe en or! On a eu bien du plaisir ensemble et à créer des images avec ses recettes si délicieuses. Vraiment on est choyé quand on travaille avec des gens comme Dominique et les filles des éditions, Pascale Mongeon et Diane Denoncourt. Merci à Michelle Diamond, styliste culinaire et Marie des neiges qui s'est occupé des accessoires, votre créativité et bonne humeur sont toujours apprécié. 

//

Today a new cookbook is on shelves, one which I had the pleasure to photograph. Dominique Seigneur wrote this book which contains over a hundred recipes for the main food allergens. I was lucky that Dominique chose me and put full trust into me to build an A+ team. We had lots of laughs and it was magic creating images from Dominique's delicious recipes. One feels spoiled when surrounded by such good and authentic people such as Dominique and the women at Les Éditions de l'Homme: Pascale Mongeon et Diane Denoncourt. Thanks especially to Michelle Diamond, food stylist, for her patience and sense of humour. Marie des neiges worked her magic once again on the accessory styling of this project.

Livre Tartares à volonté par Jean-François Plante / Cookbook Tartares à volonté by Jean-François Plante

Il y a déjà 3 semaines que le livre Tartares à volontés et autres délices crus à faire à la maison par chef Jean-François Plante (Bistro l’Aromate) a été lancé. C’était la deuxième fois que j’ai eu la chance de travailler sur un livre de recettes avec ce chef de l’observer en pleine création. C’était aussi la deuxième fois que je collaboré avec Les Éditions de l’Homme et la première fois avec la super éditrice Isabel Tardif. Nous avons relevé le défi de ne pas se répéter dans la présentation des assiettes et le stylisme pour un total de 75 recettes. J’ai été choyée de travailler avec styliste accessoiriste Marie des Neiges Magnan, une super complice à mon travail. Voici quelques unes de mes photos favoris.

 //

It’s been already three weeks that the book ”Tartares à volontés et autres délices crus à faire à la maison” by chef Jean-François Plante was launched. It was the second time I collaborated with Jean-François (of Bistro l’Aromate) and it’s always fascinating to see him in his creative zone developing new recipes. It was also the second time I collaborated with Les Éditions de l’Homme and the first time with the amazing editor Isabel Tardif.  We took the challenge on to create diversity in presentation and styling of 75 raw dishes. I was also lucky to collaborate once again with prop stylist Marie des Neiges Magnan, a treasured collaborator. Here are some of my favourite shots.

Tartares-ArielTarr--12.jpg
Tartares-ArielTarr-.jpg

Mille milliards d'amies

Mille milliards d'amies is a recent book project on which I had the pleasure of collaborating with author Marianne Desautels-Marissal. This was my first time working with publisher Les Éditions Cardinal and their amazing team: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve and Marie Guarnera. Marianne is very passionate about the subject of her book and I wish her lots ofsuccess with it. I’m also very curious to try her delicious recipes and see how they may benefit my health. Here are a few photos from the book.

J’ai eu le plaisir de collaborer sur le livre Mille milliards d'amies par Marianne Desautels-Marissal, entourée d’une équipe en or: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve et Marie Guarnera aux Éditions Cardinal. Marianne est tellement passionée pour son sujet et je suis très curieuse d’essayer ses délicieuses recettes et de voir l’impact que cela aura sur ma santé. Voici quelques photos tirées du livre.

Mille milliards amies Ariel Tarr-3.jpg
Mille milliards amies Ariel Tarr-4.jpg

Summer 2016 / Été 2016

(version française ci-dessous)

Now that summer has passed, I wanted to pay tribute to the glorious season we have just experienced. I’m a little obsessed with summer, seeing as it’s so fleeting and short and that winter is, well, just not my favourite season. In summer, weekends are pretty sacred to me. Although I do work some weekends, I just want to escape the city with my little ones whenever I can. I’m pretty pleased with the opportunities we were able to give to our kids this past summer, of playing near the water and in the woods. :) On our first camping trip of the year my son asked why we couldn’t live at the campground year round. I asked him what we would do in the winter. He simply said: “We can rent a cabin.” Ah, if only life were so simple.

//

L'été a pris fin dernièrement et je voulais rendre hommage à cette magnifique saison qu’on vient de passer. Je suis un peu obsédée par l’été vu sa trop courte durée et puisque l’hiver, je n’aime pas vraiment! Les weekends d’été sont sacrés pour moi. Je suis obligée de travailler à l’occasion la fin de semaine mais dès que je peux, je m’enfuis de la ville avec ma petite famille. Je suis pas mal contente des opportunités qu’on a offert à nos enfants cet été, de jouer près de l’eau et dans la forêt. Lors de notre premier voyage de camping cet été, mon fils m’a fait part de son envie de vivre à l’année longue sur un terrain de camping. Je lui ai demandé ce qu’on ferait l’hiver, quand il fera trop froid dans la tente. “Mais maman, on va louer un chalet.” Ah…si la vie était si simple. :)

Summer2016--2.jpg
Summer2016--4.jpg
Summer2016--7.jpg
Summer2016-8083.jpg
Summer2016-8047.jpg
Summer2016--11.jpg
Summer2016--12.jpg
Summer2016-1371.jpg
Summer2016--15.jpg
Summer2016--17.jpg
Summer2016--18.jpg

 

El Puerto de Santa Maria / Cadiz

(version française ci-dessous)

Cadiz was on our must-visit list, and we were excited to explore la Costa de la Luz (Coast of Light). This coast faces the Atlantic as opposed to the more known Costa del Sol, which faces the Mediterranean. Unable to find reasonably priced Airbnb accommodation in town, I discovered nearby El Puerto de Santa Maria. What appealed to me about El Puerto was that it’s a charming historical town and a 30-minute ferry or train ride to Cadiz.

We felt as if a real vacation had begun as we arrived in sunny El Puerto de Santa Maria. There’s something about a quieter town and the proximity to beaches that just makes one feel a little bit lighter. Luckily for us the weather was fantastic (sunny and on average around 24-25C). In between Sevilla and Vejer de la Frontera, our stay in El Puerto de Santa Maria was the perfect antidote to city/town sightseeing.

We also arrived in the middle of Semana Santa, spending Holy Thursday and Good Friday (La Madruga) in town.

The highlights of our stay:

1.     Out first meal in El Puerto was at Mexican restaurant Cantina Puerto México. The restaurant is located on Calle Ribero del Rio and we sat outside under a large covered terrace. I had a chalupa de calabaza y berenjenas – basically a layered pumpkin and eggplant dish with cheddar sauce, with a margarita of course.

//

La ville de Cadiz était un must sur notre itinéraire. Nous étions ravis de découvrir la Costa de la Luz (Côte de Lumière). Cette côte fait face à l'Atlantique, contrairement à la plus célèbre Costa del Sol, qui fait face à la Méditerranée. Ayant de la difficulté à trouver un logement Airbnb à un prix raisonnable en ville, j’ai découvert El Puerto de Santa Maria. El Puerto est une ville historique qui se retrouve à 30 minutes de Cádiz par traversier ou par train.

Tout frais arrivés sous le soleil d’El Puerto de Santa Maria, nous avions l’impression que de vraies vacances avaient commencées. Heureusement pour nous, la météo était fantastique (ensoleillé et en moyenne 24-25C). Notre séjour dans la ville calme d’El Puerto de Santa Maria est l'antidote parfait à nos journées plus mouvementées à faire les touristes à Sevilla.

 Nous sommes également arrivés au milieu de la Semana Santa, et avons passé le Jeudi Saint et le Vendredi Saint (La Madruga) en ville.

 Les meilleurs moments de notre séjour:

1. Après près de deux heures de route venant de Sevilla, nous avons trouvé un restaurant mexicain à proximité de notre appartement. Le restaurant Cantina Puerto México est situé sur la Calle Ribero del Rio et nous étions assis dehors sous une grande terrasse couverte. J’ai commandé un chalupa de calabaza y berenjenas - essentiellement des tranches minces de citrouille avec aubergines dans un genre de lasagne recouvert d’une sauce cheddar. Tout ça avec une Margarita bien sûr!

2.     Watching the Semana Santa processions from our 3rd floor balcony. The whole ambiance was so enthralling, from the sombre music, to the heady incense and spectacular costumes! 

//

2.   Regarder les processions de la Semana Santa de notre balcon du 3ème étage. J’étais complètement emballée par l'ambiance, par la musique sombre, par l'encens parfumé et par les costumes spectaculaires!

My husband coming back with dinner among the processions. / Mon mari revient avec les souper et doit passer pas des processions qui avaient lieu sur notre rue.

My husband coming back with dinner among the processions. / Mon mari revient avec les souper et doit passer pas des processions qui avaient lieu sur notre rue.

3.     Our spacious and sunny Airbnb apartment: boasted a very well equipped kitchen and luxurious shower with a small window that opened to a view of the neighborhood. The apartment came with beach essentials as well: parasol, beach chairs and beach towels. Only downside was a terrible mattress; I ended up sleeping on the couch the last night.

//

3.   Nous étions vraiment confortables dans notre appartement spacieux et ensoleillé. Comparé à notre cuisine à Sevilla, cette cuisine était très bien équipée et nous donnait le gout de cuisiner. La douche était luxueuse avec des jets et avec une petite fenêtre qui donnait sur une vue du quartier. L'appartement fournissait les essentiels pour la plage: parasol, chaises de plage et serviettes de plage. Le seul bémol était un matelas de vraiment mauvaise qualité; j’ai fini par dormir sur le canapé lors de la dernière nuit.

Breakfast on our terrasse / Petit déjeuner sur notre terrasse

Breakfast on our terrasse / Petit déjeuner sur notre terrasse

4.   Beach days at La Playa de la Muralla. We compared a bunch of the beaches in the area and decided on La Playa de la Muralla, a short 10-minute drive from our apartment. The beach’s name comes from the ruins of the castle of Santa Catalina that can be found on the far end of the beach. A small village with restaurants is adjacent to the beach; perfect for enjoying milkshakes at a seaside terrace while the sun sets. We grabbed sandwiches, drinks and snacks at a tiny grocery store in the village for a picnic lunch so our son could enjoy hours of uninterrupted play at the beach. We had such a perfect day there that we decided to return there two days later. 

//

4.   Passer deux jours à La Playa de la Muralla. Nous avons comparé sur le web plusieurs plages de la région et avons choisi La Playa de la Muralla, à 10 minutes en voiture de notre appartement. Le nom de la plage provient des ruines du château de Santa Catalina qui se retrouve au bout de la plage. Un petit village avec des restaurants est adjacent à la plage. Nous avons acheté des sandwichs, des boissons et des collations à une petite épicerie dans le village pour pouvoir piqueniquer sur la plage afin que notre fils puisse jouer à la plage sans interruption. C’était aussi parfait pour siroter un milkshake ou un café glacé sur une terrasse en bord de mer, lorsque le soleil se couchait. Nous avons tellement aimé cette plage que nous avons décidé d'y retourner deux jours plus tard.

Baby's naptime / L'heure de la sieste

Baby's naptime / L'heure de la sieste

5. Originally I thought we’d go to Cadiz by train as our son loves trains, but our Airbnb host highly recommended taking the ferry. Catamaran Bahia Cadiz operates the ferries and the terminal is located on Avda. Bajamar in El Puerto. After a 30 minute trip, we arrived in Cadiz and from there everything was in walking distance.

//

5. À l'origine je pensais que nous irons à Cadiz en train, car notre fils adore les trains… mais notre hôte Airbnb nous a fortement recommandé de prendre le traversier. La compagnie de traversiers s’appelle Catamaran Bahia Cadiz, et le terminal est situé sur l’Avenida Bajamar à El Puerto. Après un voyage de 30 minutes, nous sommes arrivés à Cadiz et de là tout se fait très bien à pied.

6.     I loved Cadiz’s beautiful, pastel-toned buildings, such as the ones in Plaza de San Juan de Dios.

//

6. À Cadiz, j’ai aimé les beaux bâtiments en tons de pastel, tels que ceux de la Plaza de San Juan de Dios.

Semana Santa candies / Des bonbons typiques de la Semaine Sainte

Semana Santa candies / Des bonbons typiques de la Semaine Sainte

7.     In Cadiz, we walked along el Paseo Marítimo and took in the views of the deep blue Atlantic.

//

7. Une longue marche le long d’el Paseo Marítimo, à Cadiz, avec une vue de la magnifique mer bleue.

8.     It was fun to be in Cadiz on Holy Thursday and watch the women dressed in La Mantilla (lace veil). I read that this is a custom that has become revitalised since the 1980s, where women and girls wear a lace veil and a black dress with black shoes. The women and girls I saw dressed like this seemed to take great pride in this tradition.

//

8. Comme c’était le Jeudi Saint, plusieurs femmes et filles étaient vêtues avec la Mantilla (un manteau de dentelle). J’ai lu que cette coutume s’est revitalisée depuis les années 1980. Les femmes et les filles que je voyais, habillées avec la Mantilla, semblaient prendre beaucoup de fierté dans cette tradition.

9.     Walking through town (El Puerto de Santa Maria) every morning to buy breakfast from vendors around El Mercado del Concepcion. It was fun to practice my Spanish and watch the locals starting their day.

//

9. Sortir chaque matin pour acheter le petit déjeuner dans les commerces autour d’El Mercado del Concepcion à El Puerto de Santa Maria. J’ai adoré pouvoir pratiquer mon espagnol avec les vendeurs et regarder les locaux dans leur vie quotidienne.

I want to mention here a bit about traveling with a five-month old baby. I have to say I’m lucky to have an evenly tempered baby who’s generally pretty happy and easy-going. This is not to say that she was sleeping 12 hours straight. She was waking a few times each night to nurse and while at home I may have been trying to ease her slowly off night feeds, during the trip I just gave in and took the path of least resistance. I deal pretty well with interrupted sleep in the short term; once I’ve had a couple coffees I’m ok. Still I won’t lie, it took a few months upon returning from our trip to get our baby on a good sleep routine and I was physically exhausted most of the month of May. I think it was worth it though!

Next stop on our trip: Vejer de la Frontera. I really left my heart in this incredible « pueblo blanco » (white village). 

//

Alors c’est comment, voyager avec un bébé de cinq mois? Je dois dire que je suis chanceuse d'avoir un bon bébé qui est généralement de bonne humeur. Mais, cela ne voulait pas dire qu'elle dormait 12 heures d'affilée. Elle se réveillait plusieurs fois chaque nuit pour allaiter. Ce n’était pas le moment de la sevrer la nuit car pour moi ça faisait du sens de lui offrir ce réconfort pendant qu’elle vivait tous les changements du voyage. Je m’en suis sorti assez bien avec un sommeil interrompu qu’à court terme. Le réveil pouvait être rude mais une fois que j’avais bu quelques cafés, j’étais ok. Cependant, je ne vais pas mentir, il a fallu une couple de mois à notre retour pour trouver une bonne routine de sommeil et j’étais physiquement épuisée la plupart du mois de mai. Je pense que ça valait le coup quand même!

Prochain arrêt sur notre voyage: Vejer de la Frontera. J’ai vraiment tombé en amour avec cette «pueblo blanco» (village blanc) incroyable. 

 

 

SEVILLA (Part II / Deuxième partie)

(version français ci-dessous)

No trip to Sevilla would be complete without a visit to the Catedral de Sevilla (Seville Cathedral). It’s the largest Gothic cathedral and the third-largest church in the world. I had also originally wanted to visit the Real Alcázar de Sevilla (royal Moorish castle), but with the Semana Santa crowds, later decided against it. It was Saturday and the day before Palm Sunday. Sevilla is a great place to watch the Holy Week festivities and attracts many tourists, so there was a crowd of people waiting to get into the Cathedral. Well waiting in line with a four year-old under the hot sun (even if it was for only 30-40 min.) is a good way to test everyone’s patience. By the time we paid for our tickets, our son was having a tantrum about something or other. My husband was ready to skip the whole thing but I was determined to see the Cathedral. Needless to say, it was a pretty whirlwind visit. The highlight of our visit was the bell tower, La Giralda. We pushed our strollers up a ramp of 34 floors. The intense workout was rewarded with amazing city views. I wish I had more time to sit and contemplate the views but the place was jam-packed. The city is so incredibly beautiful and photogenic. I loved the mix of white and yellow buildings and the terracotta rooftops. After coming down from the tower, we hung out by a fountain in the famous Patio de Naranjos (orange tree courtyard). 

//

Un séjour à Sevilla ne serait pas complet sans une visite à la Catedral de Sevilla. C’est la plus grande cathédrale gothique et la troisième plus grande église dans le monde. Je voulais aussi visiter le Real Alcazar de Sevilla (un palais fortifié), mais avec les foules de la semaine sainte on a finalement laissé tombé. Sevilla est un endroit très populaire pour regarder les festivités de la semaine sainte; elle attire aussi de nombreux touristes. Alors ce samedi-là, la veille du dimanche des Rameaux, il y avait une foule de gens qui attendaient pour entrer dans la cathédrale. Faire la file avec un enfant de quatre ans sous le soleil intense est un bon moyen de tester la patience de tout bon parent. Une fois entré dans la cathédrale avec nos billets, notre fils a fait une grosse crise. Quand il s’est calmé, on a commencé notre visite. Inutile de dire que ce fut une visite précipitée! Le point culminant était La Giralda, le clocher de la cathédrale. Nous avons monté une rampe de 34 étages avec nos poussettes pour atteindre une vue imprenable de la ville. J’aurais voulu avoir plus de temps pour contempler la vue, mais l'endroit était bondé de touristes. La ville est incroyablement belle et photogénique. J’ai adoré regarder les édifices en tons de blancs et de jaunes et les toits en terre cuite. Après notre visite de la Giralda, nous avons repris notre souffle sous les orangers près d’une belle fontaine au célèbre Patio de Naranjos (cour d'orangers).

We had lunch at la Cervecería Cafe Universal’s terrace that overlooked the Plaza del Salvador. In the Plaza there were tons of kids eating ice cream cones, balloon vendors and loud Spanish pop on loudspeakers. After lunch, we continued our walk through the Old town to Centro (city centre). I had to stop at Zara again, of course! We enjoyed wandering narrow city’s streets while heading back to our Miraflores neighborhood (30-40 min.). Our son was due for some free playtime in a playground. While my husband was at the park with our son, I did groceries at the local Super Sol market. I was learning to, like the locals, weigh my produce and print out the price sticker before bringing it to the cash.

//

Nous avons diné sur la terrasse du Café Brasserie universel qui donne sur la Plaza del Salvador. Dans la Plaza il y avait une tonne d'enfants qui mangeaient des cornets de crème glacée, les vendeurs de ballons gonflables et de la musique pop espagnole sur les hautparleurs. Après le lunch, nous avons continué notre promenade à travers la vieille ville au Centro (centre-ville). Je devais m’arrêter de nouveau chez Zara, bien sûr! De retour dans le quartier Miraflores, mon mari a amené notre fils dans un parc de quartier. Après la journée de visites, ça lui a fait du bien de pouvoir courir et jouer librement. Durant ce temps, j’ai fait l'épicerie au marché local, Super Sol. Là, les vins à bas prix se trouvaient en profusion. 

One of the great things about spending a week in one place is getting into a routine. Every morning I stepped out to buy breakfast and pick up coffee at a nearby “bar.” A few times I ordered a café con leche and just sat down and enjoyed a kid-free moment. We’d have breakfast in our interior patio and start the day with super juicy oranges. That Sunday morning during breakfast, we heard music and singing outside our door. We opened it to see people marching down the street, dressed in their Sunday best, singing and holding palms.

//

Un des grands avantages à passer une semaine au même endroit est de pouvoir créer une routine réconfortante. Chaque matin, je sortais acheter le petit déjeuner et ramasser le café à un des bars du quartier. Souvent j’ai pu commander mon café con leche en appréciant quelques moments de solitude avant de débuter la journée en famille. À notre appartement nous avions une petite cour intérieure ou nous avons souvent déjeuné et soupé. Ce dimanche de Rameaux, pendant le petit déjeuner, nous avons entendu de la musique derrière notre porte. En l’ouvrant, on a découvert des gens marchant et chantant dans la rue, avec des palmes dans leurs mains. 

Semana Santa cookies // Biscuits pour la Semana Santa de la Taleda Panadería

Semana Santa cookies // Biscuits pour la Semana Santa de la Taleda Panadería

Our Airbnb apartment came with two bicycles for our use. While the baby napped that morning, I rode along the bike path on Ronda de Capuchinos. The smell of orange blossom trees was intoxicating. The brakes on the bike were kind of shot, so I rode somewhat cautiously. There were many people out; everyone dressed so elegantly.

//