Allergique et Gourmand par Dominique Seigneur / New cookbook project

Aujourd'hui sort un nouveau livre de cuisine par Dominique Seigneur, publié par Les Éditions de l'Homme. J'ai eu la chance que Dominique m'a choisi comme photographe de son livre et m'a laissé une grande liberté de bâtir une équipe en or! On a eu bien du plaisir ensemble et à créer des images avec ses recettes si délicieuses. Vraiment on est choyé quand on travaille avec des gens comme Dominique et les filles des éditions, Pascale Mongeon et Diane Denoncourt. Merci à Michelle Diamond, styliste culinaire et Marie des neiges qui s'est occupé des accessoires, votre créativité et bonne humeur sont toujours apprécié. 

//

Today a new cookbook is on shelves, one which I had the pleasure to photograph. Dominique Seigneur wrote this book which contains over a hundred recipes for the main food allergens. I was lucky that Dominique chose me and put full trust into me to build an A+ team. We had lots of laughs and it was magic creating images from Dominique's delicious recipes. One feels spoiled when surrounded by such good and authentic people such as Dominique and the women at Les Éditions de l'Homme: Pascale Mongeon et Diane Denoncourt. Thanks especially to Michelle Diamond, food stylist, for her patience and sense of humour. Marie des neiges worked her magic once again on the accessory styling of this project.

L'exposition Ouindigo / Ouindigo exhibit

(version française ci-dessous)

This fall I was part of a group exhibition at l’Archipel with my six studio mates. Being a member of l’Archipel means taking a yearly trip where each person creates his or her own personal project. This year the destination was Ïle d’Orléans, an island off of Quebec city. It was my first time there, which was nice because my perspective was fresh and there was an element of surprise.

As a commercial photographer, I have the opportunity to work on lots of fun projects, many of which offer me a fair amount of flexibility and creativity. However on personal projects, there’s no client to please; there was only me. This was a challenging notion and it definitely opened up some new windows of creativity for me.

It was also a chance for me to work with our curator and a long-time client and friend, art director Eric Soulier. I chose to focus on Mexican migrant laborers, working on strawberry and raspberry farms. Here are the works I exhibited, and a link to the full exhibit.

//

Cet automne, j'ai participé à une exposition de groupe à l'Archipel avec mes six compagnons de studio. Les membres d' de l’Archipel font à chaque année un voyage où chaque personne crée son propre projet personnel. Cette année, la destination était l’Île d'Orléans, une île près de la ville de Québec. C'était ma première visite à l’île et je me suis laissée inspirée par ses paysages et ses gens. En tant que photographe commercial, j'ai l'occasion de travailler sur beaucoup de projets trippants, dont certains me permettent une grande flexibilité et créativité. Cependant sur des projets personnels, il n'y a pas de client à plaire. Il n’y a que moi. C'était un défi de m’aligner sur un sujet qui me branchait profondément; un exercice créatif très signifiant qui m’a ouvert l’esprit sur des nouveaux horizons. 

C'était également une chance de travailler avec notre commissaire et un client et ami de longue date, le directeur artistique Eric Soulier. J'ai choisi de me concentrer sur les travailleurs migrants mexicains qui cultivent les fraises et les framboises. Voici les œuvres que j'ai exposées, et un lien vers l'exposition complète.

 

Livre Tartares à volonté par Jean-François Plante / Cookbook Tartares à volonté by Jean-François Plante

Il y a déjà 3 semaines que le livre Tartares à volontés et autres délices crus à faire à la maison par chef Jean-François Plante (Bistro l’Aromate) a été lancé. C’était la deuxième fois que j’ai eu la chance de travailler sur un livre de recettes avec ce chef de l’observer en pleine création. C’était aussi la deuxième fois que je collaboré avec Les Éditions de l’Homme et la première fois avec la super éditrice Isabel Tardif. Nous avons relevé le défi de ne pas se répéter dans la présentation des assiettes et le stylisme pour un total de 75 recettes. J’ai été choyée de travailler avec styliste accessoiriste Marie des Neiges Magnan, une super complice à mon travail. Voici quelques unes de mes photos favoris.

 //

It’s been already three weeks that the book ”Tartares à volontés et autres délices crus à faire à la maison” by chef Jean-François Plante was launched. It was the second time I collaborated with Jean-François (of Bistro l’Aromate) and it’s always fascinating to see him in his creative zone developing new recipes. It was also the second time I collaborated with Les Éditions de l’Homme and the first time with the amazing editor Isabel Tardif.  We took the challenge on to create diversity in presentation and styling of 75 raw dishes. I was also lucky to collaborate once again with prop stylist Marie des Neiges Magnan, a treasured collaborator. Here are some of my favourite shots.

Tartares-ArielTarr--12.jpg
Tartares-ArielTarr-.jpg

Mille milliards d'amies

Mille milliards d'amies is a recent book project on which I had the pleasure of collaborating with author Marianne Desautels-Marissal. This was my first time working with publisher Les Éditions Cardinal and their amazing team: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve and Marie Guarnera. Marianne is very passionate about the subject of her book and I wish her lots ofsuccess with it. I’m also very curious to try her delicious recipes and see how they may benefit my health. Here are a few photos from the book.

J’ai eu le plaisir de collaborer sur le livre Mille milliards d'amies par Marianne Desautels-Marissal, entourée d’une équipe en or: Noémie Graugnard, Emilie Villeneuve et Marie Guarnera aux Éditions Cardinal. Marianne est tellement passionée pour son sujet et je suis très curieuse d’essayer ses délicieuses recettes et de voir l’impact que cela aura sur ma santé. Voici quelques photos tirées du livre.

Mille milliards amies Ariel Tarr-3.jpg
Mille milliards amies Ariel Tarr-4.jpg

Summer 2016 / Été 2016

(version française ci-dessous)

Now that summer has passed, I wanted to pay tribute to the glorious season we have just experienced. I’m a little obsessed with summer, seeing as it’s so fleeting and short and that winter is, well, just not my favourite season. In summer, weekends are pretty sacred to me. Although I do work some weekends, I just want to escape the city with my little ones whenever I can. I’m pretty pleased with the opportunities we were able to give to our kids this past summer, of playing near the water and in the woods. :) On our first camping trip of the year my son asked why we couldn’t live at the campground year round. I asked him what we would do in the winter. He simply said: “We can rent a cabin.” Ah, if only life were so simple.

//

L'été a pris fin dernièrement et je voulais rendre hommage à cette magnifique saison qu’on vient de passer. Je suis un peu obsédée par l’été vu sa trop courte durée et puisque l’hiver, je n’aime pas vraiment! Les weekends d’été sont sacrés pour moi. Je suis obligée de travailler à l’occasion la fin de semaine mais dès que je peux, je m’enfuis de la ville avec ma petite famille. Je suis pas mal contente des opportunités qu’on a offert à nos enfants cet été, de jouer près de l’eau et dans la forêt. Lors de notre premier voyage de camping cet été, mon fils m’a fait part de son envie de vivre à l’année longue sur un terrain de camping. Je lui ai demandé ce qu’on ferait l’hiver, quand il fera trop froid dans la tente. “Mais maman, on va louer un chalet.” Ah…si la vie était si simple. :)

Summer2016--2.jpg
Summer2016--4.jpg
Summer2016--7.jpg
Summer2016-8083.jpg
Summer2016-8047.jpg
Summer2016--11.jpg
Summer2016--12.jpg
Summer2016-1371.jpg
Summer2016--15.jpg
Summer2016--17.jpg
Summer2016--18.jpg

 

Gault & Millau Montréal ed. 2016

En avril dernier, j’ai été approchée par ma talentueuse collègue du studio, Bénédicte Brocard, pour collaborer sur un guide culinaire de quelques grands restaurants à Montréal, publié par le reconnu Gault & Millau, une première édition Montréalaise. J’ai eu le plaisir de photographier huit restaurants et de faire des belles rencontres. Voici mes photos préférées. 

Last April I was asked by my talented studio mate, Bénédicte Brocard, to collaborate on culinary guide of some of Montreal’s top restaurants, published by the widely known Gault & Millau—a first Montreal edition. I really enjoyed photographing eight of these gorgeous spaces, and meeting the creative people that inhabit them. Here are some of my favourite shots.

LA CHRONIQUE

CANDIDE

HOOGAN & BEAUFORT

061A8996.jpg

MAISON PUBLIQUE

061A9539.jpg

LAVANDERIA

061A8768.jpg

JUNI

LE SERPENT

BOUILLON BILK

Ronda

After months of not blogging about our Spain trip, I’m back and determined to finish the two chapters I have left : Granada and Cabo de Gata. I have written parts of the Cabo de Gata blog post in my head on several occasions and can’t wait to share our experiences there. There’s something about being away from one’s everyday life for more than a month that for me was quite rejuvenating and liberating. 

But first, I must tell you about our quick stop in Ronda. We spent less than 48 hours in Ronda but they were memorable.

We left Vejer at around noon on a very windy day. The two hour drive to Ronda was beyond gorgeous and we passed one beautiful white village after another.  I mean, check out this view behind the gas station. 

//

Le temps a vraiment filé depuis mon dernier article de blogue. Mais mieux vaut tard que jamais! En plus il ne reste que trois chapitres du voyage à raconter: Ronda, Granada et Cabo de Gata. Cela faisait près d’un mois qu’on était en voyage, loin de notre quotidien. Je commençais à vraiment sentir une certaine legerté d’esprit et j’ai envie de revisiter cette partie du voyage, pour le revivre de nouveau.

Nous avons passé moins de 48 heures à Ronda, cette petite ville montagneuse, et ce fut court mais mémorable.

Nous sommes partis de Vejer de la Frontera vers midi lors d’une journée très venteuse. Les deux heures de route vers Ronda étaient magnifiques et nous avons passé un beau village blanc après l'autre. Même la vue derrière la station d'essence était époustouflant

Arriving in Ronda we had a bit of trouble finding our underground parking lot. We were staying on Calle Pedro Romero, a quaint pedestrian street, but a bit of a challenge for unloading suitcases and children! Once settled in our apartment (after several trips to the car by foot by my very compliant husband!) we set out to find lunch. It was past 3 pm and we were famished! One street over from us, was a cute pedestrian shopping street, Ctra. Espinel, and we settled on a tapas restaurant. We shared small plates and enjoyed some wine and coffee. After our late lunch, and with no real agenda, we spent a couple hours lingering in shops. Seeing as we were on the latter part of our trip, it was time to start thinking about gifts to bring back to family. Across the street from the restaurant was an amazing toy and gift shop, El Pensamiento.  My father-in-law wanted to give our son a gift that he would be able to remember from his first trip to Europe. Well, El Pensamiento was the place and our son immediately fell in love with a Playmobil motor home. Kind of ironic seeing as we were a family on the road, though minus the Motor home.

//

En arrivant à Ronda nous avions un peu de mal à trouver notre stationnement souterrain. Notre appartement était à 10 minutes à pied, sur la Calle Pedro Romero, une rue piétonne pittoresque mais un peu mal commode pour le déchargement des valises et des enfants! Cela a pris plusieurs voyages à pied pour décharger nos valises. Enfin installés dans notre appartement, la prochaine étape était de trouver un restaurant pour diner. Il était passé 15h et nous étions affamés! La rue parallèle à notre rue, Ctra. Espinel, est une jolie rue piétonne commerçante. Nous avons trouvé rapidement un restaurant de tapas où nous avions partagé de savoureuses petites assiettes. Après notre diner revigorant, nous avions passé quelques heures dans les magasins sur la rue Ctra. Espinel à acheter des cadeaux à ramener à la famille. En face du restaurant se trouvait une boutique de jeux et cadeaux incroyable : El Pensamiento. Mon beau père voulait donner à notre fils un cadeau qui représenterait son premier voyage en Europe. Eh bien, El Pensamiento était l'endroit idéal et notre fils a immédiatement tombé en amour avec un caravane Playmobil. C’était drôle que nous étions une famille sur la route, la maison mobile en moins. :)

Plaza Soccoro

Plaza Soccoro

Calle Pedro Romero

Calle Pedro Romero

The next morning we headed over to Plaza del Soccoro to have breakfast. We weren’t super motivated to do groceries in Ronda seeing as we were there for such a short time. We had a SUPER chocolately breakfast, churros with hot chocolate and croissants with nutella. It was a rainy, windy day and our only full day in Ronda, so we were going to make the most of it. I will always associate Ronda with rain and wind, though I know the town gets quite hot in the summer. I’m sure the ambiance would be completely different in hot weather, with people drinking and dining on terrasses. 

//

Le lendemain matin, nous sommes allés déjeuner à un restaurant dans la Plaza del Soccoro. Comme nous restions moins de 48 heures à Ronda, nous n’étions pas super motivés de faire l'épicerie. C’était un petit déjeuner SUPER chocolaté : churros avec du chocolat chaud et des croissants avec Nutella. C’était une journée pluvieuse et venteuse, mais comme c’était notre seule journée à Ronda, on était déterminé à explorer cette endroit le plus possible. J’associerai toujours Ronda avec la pluie et le vent, mais je suis sure que l'ambiance serait complètement différente durant l’été, avec des terrasses bondées. 

 

Got to love the cobblestones with a cheap travel stroller!

Got to love the cobblestones with a cheap travel stroller!

We stopped to admire the town’s main attraction, El Puente Nuevo, a stone bridge that goes over a deep gorge. I was amazed walking through the streets of Ronda how, even though the architecture in the area is similar from town to town, each place is still quite unique. Seeking refuge from the rain, we visited the Palacio de Mondragan, a small and beautiful Moorish palace. 

//

Nous nous sommes arrêtés pour admirer l'attraction principale de la ville, El Puente Nuevo, un pont de pierre qui traverse une gorge profonde. En marchant dans la ville, j’ai pu admirer l’architecture unique de Ronda, les rues et maisons tellement charmantes. En prenant refuge de la pluie, nous avions visité le Palacio de Mondragan, un petit palais mauresque.

After a couple of hours wandering, we stopped for lunch at the somewhat touristy restaurant Taberna El Puente, right in Plaza Espana. We all welcomed a change of pace from tapas and ordered a gourmet burger with fries served on an ardoise platter. There was a very photogenic jamón shop next to the resto.

// Pour le diner, on s’est arrêté au restaurant Taberna El Puente, sur la Plaza España. Pour faire changement aux tapas, on a commandé des hamburgers gourmets avec des frites servi sur un plateau ardoise! À côté du resto se trouve un petit magasin qui vend des beaux jambons.

Ronda_ArielTarr_0379_AT.jpg

After refueling, we were ready for a bit more exploring though it was still quite windy outside. I wanted to see the Puente Viejo, which was down at least a hundred crumbly stairs. My poor 5-month baby was trying to sleep in the baby carrier as we descended the steps and was disturbed by the violent winds. But the views were well worth the sacrifice. 

//

Ressaisis de la pluie et du froid, nous étions prêts à explorer un peu plus, malgré le vent. Je voulais voir le Puente Viejo, qui nécessitait descendre une centaine de marches friables pour s’y rendre. Mon pauvre bébé de 5 mois tentait de dormir dans le porte-bébé lorsque je descendais  les escaliers et elle a été perturbée par le vent violent. Mais la vue du pont valait bien son bref déconfort!

My favourite place in Ronda was the Parque Paseo de Blas Infante. Located across the street from our apartment (amazing location!), this beautiful park and gardens boasted breathtaking views of the valley below.

We certainly didn’t have time to explore everything Ronda and its surroundings had to offer (such as Zahara and Grazalema), but it was time to hit the road again. Granada, take 2! 

//

Mon endroit préféré à Ronda fut le Parque Paseo de Blas Infante. Situé en face de notre appartement (« LOCATION, LOCATION, LOCATION! », comme on dit en anglais), ce magnifique parc et jardins offrent une vue imprenable sur la vallée.

Nous n’avions certainement pas eu assez de temps pour profiter de tout ce que Ronda et ses alentours a à offrir, mais il était temps de reprendre la route. J'ai regretté un peu de ne pas avoir inclus les villages de Zahara et Grazalema dans notre itinéraire. Granada, nous voici!

Shoot créatif - Burgers de hauts de cuisse de poulet au cari et au miel / Creative shoot - Curry and honey marinated chicken thigh burgers

Stéphanie Tremblay is a talented food stylist I met a few years ago. We met up last Fall and decided as of January, we'd start doing one creative shoot a month. Here's the results of our most recent shoot and I'm quite pleased with the results. She wanted to experiment with burgers as she finds it's one of the most complex foods to style. I wanted to create a wider shot and push the composition and styling further. For the marinade ingredients shot, I was inspired by photographers Gentl and Hyers with their contrasty lighting and I experimented with flashes for this shot. I'm looking forward to our next creative in a month's time and will be creating my mood board soon. 

//

Stéphanie Tremblay est une styliste culinaire talentueuse que j'ai eu le plaisir de connaître il y a quelques années. On s'est rencontré à l'automne afin de discuter d'une collaboration dès janvier 2016. Notre but est de faire un shooting créatif par mois et d'avoir la chance et LE TEMPS d'explorer différents aspects de la photographie et stylisme culinaire. Je suis pas mal contente des résultats de ce 2e shooting. Stéphanie voulait faire des burgers car elle trouve que c'est un des aliments le plus difficile à styler. De mon côté, je voulais faire une photo avec un plus grand angle qui comportait plusieurs éléments différents. Pour la photo des ingrédients de la marinade, j'étais inspirée par les photographes Gentl and Hyers avec leur lumière très contrastée alors j'ai experimenté avec des têtes de flashs. J'ai déjà hâte à notre prochain shooting et je monte tranquillement mes inspirations et mon moodboard.  

Vejer de la Frontera

(version française ci-dessous)

It had been a dream of mine since our first trip to Spain in 2005 to visit a puebla blanca (white village). I have to say I pretty much fell head over heels for Vejer de la Frontera.

On the outskirts of Vejer -- a comfortable 45-minute drive on the E-5 highway from our previous stop, El Puerto de Santa María -- we caught a glimpse of the beautiful white village high upon the hill. It seemed as though the buildings were almost glistening in the sunlight. But now our car had to climb the steep drive up that hill. During our entire trip, my husband had stayed calm for most of the driving, but this drive he found particularly hair raising. 

But our GPS got us safely (and mostly sanely) to our cute apartment. We were eager to explore and also hungry for lunch! Vejer is a walled city and at every corner I turned, there was a new and more beautiful photograph. We quickly found a gorgeous restaurant, Mesón Judería, right inside the old walls of the Jewish Quarter. The restaurant boasted a beautiful terrace with views of the village. It was one of our pricier meals (around $75 CAD) on the trip but well worth it. We ordered gazpacho, fish soup, tuna tartare salad and a steak with potatoes for our son. I had heard that Vejer was becoming a foodie destination, at this first meal, I could see why.

At the restaurant we learned of Vejer’s unique Easter celebrations. On the day we arrived in Vejer -- the Saturday before Easter -- a person dressed as a bull dances around the town for the children. We missed that as we were having a late, leisurely lunch. The dancing bull is actually part of the town’s Easter Sunday tradition, called “El Toro embolao” (which means running of the bulls, with bandaged horns). Here’s a video showing the event. We were there!!

//

C’était un de mes rêves, depuis notre premier voyage en Espagne en 2005, de visiter un puebla blanca (village blanc). Je dois dire je suis tombé en amour avec Vejer de la Frontera.

Quelques kilomètres avant d’arriver à Vejer - qui est à 45 minutes d’El Puerto de Santa María sur l’autoroute E-5 - nous avons aperçu ce beau village blanc en haut de la colline, où les bâtiments semblaient briller comme des bijoux dans la lumière dorée. Mais là, on avait à gravir la pente en voiture. Durant tout notre séjour en Andalousie, mon mari est resté plutôt calme sur la route, mais il a trouvé cette montée particulièrement horrifiante.

Grâce à notre GPS nous sommes arrivés à notre mignon appartement en toute sécurité. Nous étions impatients d'explorer le village à pied et nous étions aussi affamés. Vejer est une ville fortifiée en montagne, et à chaque fois que je me tournais je voyais devant moi une photo encore plus belle à capter. Nous avons rapidement trouvé un restaurant dans le quartier juif, Mesón Judería, juste à l'intérieur des murs fortifiés. Le restaurant se vantait d'une belle terrasse avec vue sur Vejer. C’était un des repas les plus couteux de notre voyage (environ 75$ pour un repas pour 3 avec vin), mais ça a valu la peine. Nous avons commandé le gazpacho, la soupe aux poissons, la salade avec tartare de thon et un filet de bœuf avec des pommes de terre pour notre fils. J’avais entendu que Vejer était en train de devenir une destination de «foodies» et ce repas me l’a confirmé!

D’autres clients du restaurant nous ont dit que Vejer a des célébrations de Pâques assez uniques. Le samedi précédant Pâques -- notre premier jour à Vejer -- une personne habillée en taureau danse autour de la ville pour divertir les enfants. Nous avons raté cette festivité car nous étions en train de diner à ce moment là; mais la fête se poursuit le dimanche de Pâques avec la tradition de «El Toro embolao» (ce qui signifie la course du taureau, avec des cornes bandés). Voici une vidéo montrant l'évènement. Nous y étions!!

The highlights of our stay in Vejer :

1.     Our first morning in Vejer, having no groceries, we decided to have breakfast out. We found La Piccolina, a café right off Plaza de España and enjoyed a typical Spanish breakfast : café con leche, Tostada con tomate y aceite (toast with tomato and olive oil). Our only plans for the day were to watch the running of the bull, which started at noon. We sat outside and spent a good two hours at the restaurant, first chatting with a British couple who had owned a house in Vejer for 15 years and then a German couple. It felt like pure luxury to be in no rush, soaking up the town’s ambiance and sunshine. Our daughter ended up napping in her stroller and our son was happy colouring. Win, win!

//

Nos moments mémorables à Vejer:

1. Notre premier matin à Vejer, nous avons décidé d’aller déjeuner au restaurant. Nous avons trouvé le café La Piccolina, juste à côté de la Plaza de España. J’ai commandé un petit déjeuner typiquement espagnol: café con leche avec tostada con tomate y aceite (pain grillé avec tomates et huile d'olive). Nos seuls plans pour la journée étaient de regarder la course du taureau qui commençait à midi. Nous avons passé deux bonnes heures assis sur la terrasse du restaurant, d'abord à discuter avec un couple britannique qui possédait une maison à Vejer depuis 15 ans, puis ensuite avec un couple allemand. J’adore ce genre d’avant-midi où le temps avance au ralenti. Comme les Italiens disent: «farniente». Croyez-moi, cela n’arrive pas très souvent avec deux jeunes enfants, et surtout dans une ambiance enchanteur sous le beau soleil de Vejer! Notre fille a fini par faire une sieste dans sa poussette et notre fils était content de colorier dans son livre de coloriage. 

Plaza de Espan

Plaza de Espan

2.     At around 11 am on Easter Sunday, the town was coming alive. Restaurants and bars set up temporary outdoor bars and Spanish pop was blaring on speakers. Lots of Spaniards in their 20s and 30s were hanging out in the streets, dancing and drinking beer. I LOVE photographing lively events so my adrenaline was pumping and I was in full photo reportage mode! Mind you I had a baby strapped to me so I had to rein in my ambitions quite a bit. As the clock approached noon and we knew the bull was coming soon, baby and I squeezed through the fence to the safe viewing side. It was somewhat anti-climatic as we only saw people running like mad past us, but never saw the bull. It didn’t matter though as the people watching and ambiance was incredible. This has to have been one of the best days of my life. I felt so privileged to experience this unique celebration. I find traveling with children is wonderful, as our kids get to see another side of us, the parents, maybe one that’s more playful and fun loving. 

//

2. Aux alentours de 11h la ville devenait très animée. Les restaurants et bars installent en plein air des bars temporaires, et de la musique danse espagnole hurlait sur les hauts parleurs. Beaucoup d'Espagnols dans la vingtaine et trentaine trainaient dans les rues, à danser et à boire de la bière. J’AIME photographier des évènements animés; mon adrénaline pompait et j’étais en plein mode «photo reportage»! Mais j’avais quand même mon bébé dans le porte-bébé alors je devais freiner mes ambitions un peu. Je me suis promené avec bébé à photographier des musiciens, des gens qui attendaient le taureau, assis sur des toits, dans un vieux truck et sur des balcons. Lorsque l’heure s’approchait de midi, bébé et moi passons de l’autre côté de la clôture pour voir le taureau d’un lieu sécuritaire! C’était un peu anti-climatique car nous ne voyions que des gens courir comme des fous devant nous, mais nous n’avons jamais vu le taureau. Je peux dire que cela a été un des meilleurs jours de ma vie. Je me sentais tellement privilégiée de découvrir cette célébration unique. Je trouve que voyager avec des enfants est merveilleux car les enfants voient un autre côté de leurs parents, peut-être un côté plus ludique et enjoué.

Don't park here because of a running bull!

Don't park here because of a running bull!

3.     A nice American guy, who we met in his wife’s shop, told us that on Easter weekend a bunch of restaurants served free tapas when you bought an alcoholic beverage. The event is called “La ruta de tapas or the tapas route” We found a restaurant for lunch and asked for “La ruta de tapas.” They looked at us like we were crazy tourists. We had a nice lunch nonetheless, ordering off the menu, so no free food. We then walked towards our apartment and stopped at Plaza de la Paz and decided to enjoy one last beer at Caffe Bar La Placito. With our drink, they handed us a free a plate of beef stew. I don’t think this was part of the official “Ruta de tapas” (Tapas route) but it was fun anway. This seems to be the official Ruta de tapas.

//

3. Un gars sympa américain, que nous avons rencontré dans la boutique de sa femme, nous a dit que le lors du weekend de Pâques, un tas de restaurants servent des tapas gratuits lorsqu’on achète une boisson alcoolisée – c’est « La Ruta de tapas » (la route de tapas). Nous avons trouvé un restaurant pour diner et demandions au serveur « La Ruta de tapas ». Il nous a regardé comme si nous étions des touristes perdus. J’ai réalisé par la suite que j’aurais du demander s’il faisait parti de la route de tapas. Nous commandons alors du menu, comme les autres. Après le lunch, les enfants sont fatigués, alors nous marchons vers notre appartement. En passant dans la Plaza de la Paz, nous avons décidé de profiter du soleil et de prendre une dernière bière au Caffe Bar La Placito. Le serveur nous a offert une assiette de ragoût de boeuf. Je ne pense pas que cela faisait partie de l'officiel « Ruta de tapas » mais c’était amusant. Voici la liste officielle des restaurants participants à la Ruta de tapas.

4.     On our last full day in Vejer, we spent the day wandering the streets until we felt we had gone down every single little alley. We lingered in some shops and cafés, passing sights such as El Divino Salvador church and the Arco de las Monjas.

//

4. Lors de notre dernière journée complète à Vejer, nous avons passé l’avant-midi à errer dans les rues jusqu'à ce que nous sentions qu’on avait exploré chaque coin du village, passant devant des monuments impressionnants tels que l'église d’El Divino Salvador et la Arco de las Monjas. Vejer a de nombreuses charmantes boutiques et nous avons magasiné des cadeaux pour rapporter à nos familles. 

Arco de las Monjas

Arco de las Monjas

El Divino Salvador church

El Divino Salvador church

Our Vejer apartment / Notre maison à Vejer

Our Vejer apartment / Notre maison à Vejer

5. We then had lunch at a Garimba Sur restaurant in Plaza de España. The restaurant décor is quite chic and we enjoyed outdoor seating complete with a little fireplace. We ordered a few tapas: Butterfish cuts with pineapple and flying fish roe and Iberian pork chops in red Thai curry sauce. The food was beautifully presented and the flavours were delicate.

5. Le restaurant Garimba Sur dans la Plaza de España nous charme avec son décor chic et sa cheminée extérieure. Nous avons commandé quelques tapas: des morceaux de poisson butterfish avec ananas et caviar et des côtelettes de porc ibérique à la sauce curry thaï rouge. Les plats étaient vraiment soigneusement présentés avec des saveurs délicats.

6.     We decided to drive to the nearest beach, El Palmar. It was quite windy and I spent most of the time in the car since the baby was napping. Our son enjoyed running around and digging in the sand. On a nicer day this seemed like a really pleasant quiet beach. There was a brave family of four that were heading out to surf.

//

6. À la recommandation du couple britannique rencontré la veille, nous avons décidé d’aller visiter la plage la plus proche, El Palmar. C’était assez venteux et j’ai passé la plupart du temps dans la voiture puisque bébé faisait la sieste… mais notre fils a adoré courir et creuser des tunnels dans le sable.

On our last evening, I tried to capture in my mind a clear picture of the amazing views of Vejer as the sun was setting. I have such a soft spot for this village, but the time to linger was over and we headed to our next destination: Ronda!

//

Le dernier soir, on a regardé le soleil se coucher de notre terrasse et j’ai essayé de capter dans mon esprit une image de la vue imprenable sur Vejer. J’ai vraiment un faible pour ce village. Eh bien, le temps de s'attarder à Vejer était terminé; le lendemain matin nous prenions la route pour la prochaine destination: Ronda!

El Puerto de Santa Maria / Cadiz

(version française ci-dessous)

Cadiz was on our must-visit list, and we were excited to explore la Costa de la Luz (Coast of Light). This coast faces the Atlantic as opposed to the more known Costa del Sol, which faces the Mediterranean. Unable to find reasonably priced Airbnb accommodation in town, I discovered nearby El Puerto de Santa Maria. What appealed to me about El Puerto was that it’s a charming historical town and a 30-minute ferry or train ride to Cadiz.

We felt as if a real vacation had begun as we arrived in sunny El Puerto de Santa Maria. There’s something about a quieter town and the proximity to beaches that just makes one feel a little bit lighter. Luckily for us the weather was fantastic (sunny and on average around 24-25C). In between Sevilla and Vejer de la Frontera, our stay in El Puerto de Santa Maria was the perfect antidote to city/town sightseeing.

We also arrived in the middle of Semana Santa, spending Holy Thursday and Good Friday (La Madruga) in town.

The highlights of our stay:

1.     Out first meal in El Puerto was at Mexican restaurant Cantina Puerto México. The restaurant is located on Calle Ribero del Rio and we sat outside under a large covered terrace. I had a chalupa de calabaza y berenjenas – basically a layered pumpkin and eggplant dish with cheddar sauce, with a margarita of course.

//

La ville de Cadiz était un must sur notre itinéraire. Nous étions ravis de découvrir la Costa de la Luz (Côte de Lumière). Cette côte fait face à l'Atlantique, contrairement à la plus célèbre Costa del Sol, qui fait face à la Méditerranée. Ayant de la difficulté à trouver un logement Airbnb à un prix raisonnable en ville, j’ai découvert El Puerto de Santa Maria. El Puerto est une ville historique qui se retrouve à 30 minutes de Cádiz par traversier ou par train.

Tout frais arrivés sous le soleil d’El Puerto de Santa Maria, nous avions l’impression que de vraies vacances avaient commencées. Heureusement pour nous, la météo était fantastique (ensoleillé et en moyenne 24-25C). Notre séjour dans la ville calme d’El Puerto de Santa Maria est l'antidote parfait à nos journées plus mouvementées à faire les touristes à Sevilla.

 Nous sommes également arrivés au milieu de la Semana Santa, et avons passé le Jeudi Saint et le Vendredi Saint (La Madruga) en ville.

 Les meilleurs moments de notre séjour:

1. Après près de deux heures de route venant de Sevilla, nous avons trouvé un restaurant mexicain à proximité de notre appartement. Le restaurant Cantina Puerto México est situé sur la Calle Ribero del Rio et nous étions assis dehors sous une grande terrasse couverte. J’ai commandé un chalupa de calabaza y berenjenas - essentiellement des tranches minces de citrouille avec aubergines dans un genre de lasagne recouvert d’une sauce cheddar. Tout ça avec une Margarita bien sûr!

2.     Watching the Semana Santa processions from our 3rd floor balcony. The whole ambiance was so enthralling, from the sombre music, to the heady incense and spectacular costumes! 

//

2.   Regarder les processions de la Semana Santa de notre balcon du 3ème étage. J’étais complètement emballée par l'ambiance, par la musique sombre, par l'encens parfumé et par les costumes spectaculaires!

My husband coming back with dinner among the processions. / Mon mari revient avec les souper et doit passer pas des processions qui avaient lieu sur notre rue.

My husband coming back with dinner among the processions. / Mon mari revient avec les souper et doit passer pas des processions qui avaient lieu sur notre rue.

3.     Our spacious and sunny Airbnb apartment: boasted a very well equipped kitchen and luxurious shower with a small window that opened to a view of the neighborhood. The apartment came with beach essentials as well: parasol, beach chairs and beach towels. Only downside was a terrible mattress; I ended up sleeping on the couch the last night.

//

3.   Nous étions vraiment confortables dans notre appartement spacieux et ensoleillé. Comparé à notre cuisine à Sevilla, cette cuisine était très bien équipée et nous donnait le gout de cuisiner. La douche était luxueuse avec des jets et avec une petite fenêtre qui donnait sur une vue du quartier. L'appartement fournissait les essentiels pour la plage: parasol, chaises de plage et serviettes de plage. Le seul bémol était un matelas de vraiment mauvaise qualité; j’ai fini par dormir sur le canapé lors de la dernière nuit.

Breakfast on our terrasse / Petit déjeuner sur notre terrasse

Breakfast on our terrasse / Petit déjeuner sur notre terrasse

4.   Beach days at La Playa de la Muralla. We compared a bunch of the beaches in the area and decided on La Playa de la Muralla, a short 10-minute drive from our apartment. The beach’s name comes from the ruins of the castle of Santa Catalina that can be found on the far end of the beach. A small village with restaurants is adjacent to the beach; perfect for enjoying milkshakes at a seaside terrace while the sun sets. We grabbed sandwiches, drinks and snacks at a tiny grocery store in the village for a picnic lunch so our son could enjoy hours of uninterrupted play at the beach. We had such a perfect day there that we decided to return there two days later. 

//

4.   Passer deux jours à La Playa de la Muralla. Nous avons comparé sur le web plusieurs plages de la région et avons choisi La Playa de la Muralla, à 10 minutes en voiture de notre appartement. Le nom de la plage provient des ruines du château de Santa Catalina qui se retrouve au bout de la plage. Un petit village avec des restaurants est adjacent à la plage. Nous avons acheté des sandwichs, des boissons et des collations à une petite épicerie dans le village pour pouvoir piqueniquer sur la plage afin que notre fils puisse jouer à la plage sans interruption. C’était aussi parfait pour siroter un milkshake ou un café glacé sur une terrasse en bord de mer, lorsque le soleil se couchait. Nous avons tellement aimé cette plage que nous avons décidé d'y retourner deux jours plus tard.

Baby's naptime / L'heure de la sieste

Baby's naptime / L'heure de la sieste

5. Originally I thought we’d go to Cadiz by train as our son loves trains, but our Airbnb host highly recommended taking the ferry. Catamaran Bahia Cadiz operates the ferries and the terminal is located on Avda. Bajamar in El Puerto. After a 30 minute trip, we arrived in Cadiz and from there everything was in walking distance.

//

5. À l'origine je pensais que nous irons à Cadiz en train, car notre fils adore les trains… mais notre hôte Airbnb nous a fortement recommandé de prendre le traversier. La compagnie de traversiers s’appelle Catamaran Bahia Cadiz, et le terminal est situé sur l’Avenida Bajamar à El Puerto. Après un voyage de 30 minutes, nous sommes arrivés à Cadiz et de là tout se fait très bien à pied.

6.     I loved Cadiz’s beautiful, pastel-toned buildings, such as the ones in Plaza de San Juan de Dios.

//

6. À Cadiz, j’ai aimé les beaux bâtiments en tons de pastel, tels que ceux de la Plaza de San Juan de Dios.

Semana Santa candies / Des bonbons typiques de la Semaine Sainte

Semana Santa candies / Des bonbons typiques de la Semaine Sainte

7.     In Cadiz, we walked along el Paseo Marítimo and took in the views of the deep blue Atlantic.

//

7. Une longue marche le long d’el Paseo Marítimo, à Cadiz, avec une vue de la magnifique mer bleue.